Maquette Vieux-Moudon

La maquette se base sur l’étude de sources écrites du XIVe et du XVe siècle, et non pas sur des documents graphiques, inexistants pour cette période (voir Les Monuments d’art et d’histoire du canton de Vaud, VI, La ville de Moudon, Berne 2006). Elle reste donc volontairement abstraite. Elle permet surtout de se représenter l’intégration de la ville dans son cadre naturel, la disposition des fortifications et la densité des espaces bâtis à une époque où la localité médiévale avait atteint son développement maximum. Vers 1415, en effet, les principales fortifications avaient été construites et les rangées de maisons n’avaient pas encore subi les pertes de la seconde moitié du siècle, dues à la dépopulation, aux incendies et surtout à l’érosion des falaises.

Les bâtiments importants pouvant être éclairés par catégorie, le visiteur se rend compte du rôle que jouaient les édifices à usage communautaire (fours, fontaines, moulins, halles, etc.) et de la place qu’occupaient les églises et les hôpitaux. La grande tour du château reconstituée dans ses dimensions d’origine et les portes défendant les divers quartiers témoignent de l’importance militaire et stratégique de la ville depuis le XIIIe siècle.